20 octobre 2021

Nihon Tai Jitsu

Association Internationale de Nihon Tai Jitsu

Les Principes Fondamentaux du Nihon Tai Jitsu – Tai Jitsu

Extrait du livre : Le Nihon Tai Jitsu “Méthode complète de Self Défense”, Budo Editions

par Roland HERNAEZ, 9ème DAN Japon du SEIBUKAN ACADEMY

 

En Tai Jitsu, les atémis (ou coups frappés avec les armes naturelles du corps sur un point sensible) revêtent un rôle très important. En effet, il précèdent généralement une technique de contre attaque et peuvent aussi terminer une projection ou une clé. LES ESQUIVES OU EFFACEMENTS, ainsi que les atémis sont indispensable pour la Self Défense. Leur pratique doit être suivie avec beaucoup de soins, d’agilité et de rapidité, ceci afin de dévier l’attaque adverse en créant le vide. L’atémi donné au départ du contre provoque une réaction qui permettra l’enchaînement.

A chaque attaque, correspond un certain nombre de défenses possibles. Les pratiquants de Tai Jitsu les sélectionne lui-même en tenant compte de ses goûts, de sa constitutions physique et de sa propre expérience.
 – recherche du maximum d’efficacité
 – ne pas être en danger soi-même au cours de la parade
 – ne jamais rester face à l’adversaire
 – bien connaître l’art des atémis (coups), ainsi que les points vitaux
 – toujours proportionner la défense à l’attaque subie
 – ne pas oublier durant l’entraînement que la défense se pratique réellement en tenue de ville et ailleurs que sur un tapis
 – rester toujours maître de soi-même. Le profond respect de la vie doit inciter le Tai Jitsuka à contrôler au maximum ses techniques de manière à rester un exemple.

Culture physique préparatoire

“Pour conserver la vie, ilne suffit pas de s’abstenir de la détruire. Il faut aussi la rendre plus lare, plus profonde, plus hardie, plus joyeuse; c’est à dire augmenter la quantité, l’intensité et la qualité de votre activité corporelle et psychique” Docteur Alexis CARREL

L’échauffement qui précède une leçon doit être progressif en ménageant le système cardiaque et respiratoire. De plus il est capital de veiller à la colonne vertébrale en particulier éviter tous les exercice qui risquent d’accentuer la courbe lombaire (certains exercices de musculation abdominale).
CONSEILS : légère mise en sudation par des exercices dynamiques et agréables. Le rythme doit être assez rapide, chaque mouvement est répété 10 à 20 fois. Pour une séance de travail de 1h30, la durée moyenne de l’échauffement se situe aux alentours de 15 minutes.
Il ne faut jamais forcer sur une articulation en raison des risques  d’accidents ligamentaires et musculaires.
Bien veiller au rythme respiratoire.
Logiquement les exercices de musculation sont pratiqués en dehors du temps d’échauffement.

UNE PETITE FATIGUE TONIFIE, UNE TROP GRANDEFATIQUE ENERVE