lundi 27 mai 2024

SELF DEFENSE

Association Internationale Nihon Tai Jutsu

Budo et Traditions

La Ceinture avec damiers rouges et noirs

Créée à la fin des années 50 par le regretté Maître Henry PLEE pour les Karatékas, cette ceinture avait pour but de mettre en valeur l’enseignant, a fortiori si celui-ci n’était pas encore ceinture noire de Karaté Do. Elle fut d’abord utilisée pour des instructeurs de boxe française enseignant le Karaté, et fut portée par de nombreux professeurs, ceintures noires ou non, durant de longues années.

Au sein de l’AINTJ, cette ceinture peut être portée par les responsables pays, indépendamment de leur grade, ainsi que par les experts de l’association internationale.

Xavier DUVAL
Commission Budo

La ceinture rouge et blanche

La ceinture rouge et blanche fut créée dans les années 1930 par Jigoro Kano, fondateur du Judo. Cette ceinture, réservée aux enseignants du 6e au 8e dan, visait à l’origine à permettre de repérer rapidement l’enseignant lors de stages.

C’est en observant une compétition de Judo entre le Japon du Nord et le Japon du Sud, respectivement représentés par les couleurs blanche et rouge que Jigoro Kano a eu l’idée de mettre ces couleurs en avant.

Xavier DUVAL
Commission Budo

La ceinture rouge

Au Nihon Tai Jutsu, les 9e et 10e dan sont matérialisés par le port d’une ceinture rouge. Ces grades, les plus élevés de la méthode, sont particulièrement rares, et synonymes d’une vie dédiée à la pratique du Budo

Xavier DUVAL
Commission Budo

Les liserés

Il n’est pas rare de voir des ceintures avec un liseré rouge, en particulier en France pour les ceintures de couleur en Karate. Ce liseré vient à l’origine de l’école de Minoru Mochizuki, fondateur de l’Aikido Yoseikan. Mochizuki sensei avait en effet dès les années 1950 souhaité différencier les ceintures de son école de celles du Judo, par respect pour Jigoro Kano. Cette idée sera reprise en France par Henry Plée pour les ceintures de Karate.

On notera cependant que dans l’école Yoseikan, ce liseré se retrouve également pour les ceintures noires et les grades plus élevés (et devient doré pour les plus hauts grades, pour lesquels la ceinture est rouge).

Sur certaines ceintures noires de Judo, en particulier au Japon, il est possible de retrouver un liseré blanc. Celui-ci est réservé aux femmes. Le liseré blanc est un héritage de l’ère Taisho (1912-1926) pendant laquelle le liseré blanc symbolisait les écoles féminines.

Xavier DUVAL
Commission Budo